RER SUD LEMAN > EODD missionné pour réaliser le diagnostic environnemental dans le cadre des études de faisabilité de la réouverture de la ligne ferroviaire

RER SUD LEMAN > EODD missionné pour réaliser le diagnostic environnemental dans le cadre des études de faisabilité de la réouverture de la ligne ferroviaire

Le Syndicat Intercommunal d’Aménagement du Chablais (SIAC) et la Communauté de Communes du Pays d’Evian (CCPE) envisage la remise en service de la voie ferrée entre Evian-les-Bains (F) et Saint-Gingolph (CH). La ligne déjà existante de 17,8 km est à l’arrêt depuis 1998. Elle traverse 6 communes qui sont Evian-les-Bains, Neuvecelle, Maxilly-sur-Léman, Lugrin, Meillerie et enfin Saint-Gingolph.

La remise en service de la ligne permettra le bouclage ferroviaire autour du Léman. Il s’agit d’une des pièces du futur «Leman Express». Le RER du Sud Léman servira, à terme, de transport en commun entre Genève et la France.

Le portage politique franco-suisse ainsi que la consolidation de financements permettent aujourd’hui le lancement de nouvelles études de faisabilité de niveau avant-projet.  Dans ce cadre, le groupement piloté par EODD Ingénieurs Conseils (mandataire) et constitué d’Ecotope (écologie), de Borelys (hydrobiologie) et de BigBang (paysage) a été missionné pour réaliser un diagnostic environnemental préalable à l’étude d’impact.

Cette étude permettra d’évaluer la faisabilité environnementale de l’opération en identifiant notamment les contraintes techniques et réglementaires associées.

trace

Tracé de la voie à réouvrir (source : TTK / Algoé)