TROPHÉES ECO ACTIONS > Une belle récompense pour l’opération de réintégration environnementale et écologique de l’ancienne décharge de Morne-à-l’Eau en Guadeloupe

TROPHÉES ECO ACTIONS > Une belle récompense pour l’opération de réintégration environnementale et écologique de l’ancienne décharge de Morne-à-l’Eau en Guadeloupe

En recevant le 20 février 2018, le 2ème prix des trophées “Eco Actions” par l’association des Eco-Maires, la Ville de Morne-à-l’Eau se voit récompensée pour son action remarquable en faveur de la transformation de l’ancienne décharge de Gédéon en pôle d’excellence en développement durable.

Il y a un peu moins de 5 ans, la ville de Morne-à-l’Eau, via son délégataire la SEMSAMAR, choisissait EODD pour l’accompagner dans son projet de réhabilitation de l’ancienne décharge municipale de Gédéon. Il ne s’agissait à l’époque que d’un projet « classique », basé sur une volonté de la ville de fermer rapidement le site et d’en finir avec des pratiques de dépôts non encadrées.

Pourtant, les équipes d’EODD se sont très vite aperçues du potentiel environnemental et écologique du secteur et de l’intérêt pour la collectivité de faire de son projet de réaménagement une opération exemplaire.

Occupant une emprise de 4 ha, la décharge est en effet implantée au sein d’un territoire riche d’une biodiversité remarquable. Installé au cœur d’une forêt marécageuse, l’espace occupé par la décharge fait notamment partie :

 

En outre, le canal des Rotours borde en limite Nord la décharge. Cet ouvrage a été creusé sur près de 6 km au début du 19ème siècle à main d’hommes, esclaves, pour permettre le drainage de la plaine. Véritable signal témoignant de cette époque difficile de l’île, le canal des Rotours est aujourd’hui un ouvrage très apprécié des promeneurs.

Ainsi, considérant la richesse écologique et historique du secteur, EODD a proposé à la ville de Morne à l’Eau un projet de réaménagement de la décharge particulièrement original, permettant de mettre en œuvre :

  • des solutions innovantes de remédiation environnementale : traitement des lixiviats par une lagune périmétrique plantée de macrophytes, traitement du biogaz par biofiltration ;
  • des solutions exigeantes en matière de reconversion du site : parcours éco-pédagogique, préparation du terrain en vue de l’accueil d’une ferme photovoltaïque, création de partenariats locaux afin d’assurer un suivi pilote de la qualité de l’air et de l’eau.

 

Il s’agit donc d’un projet réfléchi à une échelle globale, s’inscrivant pleinement dans l’économie circulaire et en corrélation directe avec les objectifs fixés par l’Agenda 21 de Morne-à-l’Eau.

 

Crédit photos : EODD Ingénieurs Conseils